• Remise de peineTitre: Remise de peine

    Auteur: Patrick Modiano

    Éditeur: AudioLib

    Parution: 2016

    Format: CD - MP3

    Nombre de pages: 9 plages

    Prix: 19,90€

     

     

    Résumé de l'éditeur: 

    Une maison d'un étage, à la façade de lierre, dans un village des environs de Paris

    où le narrateur, que l'on appelait plus facilement « Patoche » à l'époque, a grandi

    avec son petit frère car leur mère était partie jouer une pièce en tournée.

    Une maison où ne vivaient que des femmes, une époque où tant de questions se

    bousculaient : qu'est-ce qu'une tête brûlée ? et une « série noire » ? Eliot Salter,

    marquis de Caussade, reviendrait-il dans son château comme l'avait promis le

    père des enfants lors d'un déjeuner ?

    Tant d'étonnements aussi : « Pourquoi les policiers ne nous ont pas interrogés ? »

    se demande encore Patoche, qui ajoute : « Pourtant les enfants regardent. Ils

    écoutent aussi. »

    Sans doute ne reste-t-il rien de tout ça que l'étui à cigarettes d'Annie, le sourire

    de Jean D., la grosse voiture de Roger Vincent dans le souvenir du narrateur

    qui n'a pu oublier. Ni la maison, ni ces femmes, ni leurs invités. Patoche regarde,

    écoute, il sait parfaitement que quelque chose de grave leur est arrivé.

     

     

     

    Je découvre avec AudioLib, l'écoute d'un livre. C'est une première expérience et je dois avouer que c'est assez surprenant. Le lecteur, Ivan Morane, met le ton et c'est une lecture assez vivante. 

    Patoche, le narrateur, nous raconte son enfance un peu particulière, élevé par des femmes toutes différentes, atypiques et un peu étranges. C'est un enfant très vif et intelligent, il est très attachants. 

    J'ai plongé avec difficulté dans cet univers et je me laissais facilement distraire. Les descriptions sont longues et je n'avais pas l’impression qu'il se passait grand chose. L'auteur prends son temps et il faut s’accrocher. 

    J'aurais aimer être embarquer  dans cette histoire, mais ça n'a pas été le cas. Je suis un peu déçu et finalement je ne sais pas quoi en penser. 

    Je préfère laisser ma chronique-là, pour ne pas être trop négative face à ce livre.  

     

    Achetez ce livre avec Amazon !

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Destins machiavéliques

    Auteur: Daniel Deloget

    Éditeur: Edilivre

    Parution: 16/03/2016

    Format: Semi-poche

    Nombre de pages: 224

    Prix: 18€

     

    Résumé de l'éditeur: 

    Un terrible accident de la circulation détruit une famille entière. Seule rescapée, une demoiselle, alors inconnue, est sauvée mais reste dans le coma plusieurs années... Pendant ce temps, les médecins mettent au monde l'enfant qu'elle attendait... 

    Vingt cinq ans plus tard, Flora est devenue une belle et riche femme d'affaire. 

    À l'aide de ses amis, elle va créer un magazine consacré aux vieux gréements... Cette envie va changer le cours de sa vie... 

    Le destin va s'acharner sur cette femme, jusqu’à commettre l'irréparable...

     

     

    Avec un titre comme ça, on pourrait s'attendre à un thriller ou à un policier, mais ce livre n'en est rien. 

    Une histoire bouleversante où le destin s'acharne d'une façon captivante et très cruelle. 

    Je me suis attachée très vite à Allan, un jeune garçon gentil et droit. Il y a quelque chose en lui qui m'a fait sourire sans vraiment pouvoir mettre le doigt dessus. C'est une très bonne personne. Flora, quand a elle, est mystérieuse à cause de son amnésie. J'ai trouvé ce personnage très généreux, mais très égoïste: c'est un personnage paradoxale.

    Dès que ces deux personnages vont se rencontrer, j'ai été prise dans une tornade de doute et d'impatience. Je savais, mais je voulais me convaincre que je me trompais. J'ai avalé les pages et même quand l'erreur est commise, je me posais encore plus de questions. Le doute était encore plus présent. J'ai été ballotté dans tous sens avec Allan par ses doutes, ses recherches et son chagrin. Il m'en a fait vivre des émotions! Et puis je suis passée par Flora qui par ses mensonges, ses souvenirs, me faisait vivre un " calvaire ". 

    Une fin qui prouve que rien n'a été épargné à nos deux compères, que le destin les a détruit jusqu'au bout. Cette histoire pourrait être très triste, mais heureusement il y a beaucoup d'amour qui tempère ce coté sombre. 

    J'aimerais tellement vous en dire plus, mais je préfère vous laissez avec cette bobine de nœuds à défaire.

    L'auteur a une belle écriture, très agréable à lire. Si je devais cependant mettre une note négative se serait aux descriptions. Je les ai trouvé parfois un peu trop détaillées, ce qui est gênant au début du livre. 

    Je conseille bien entendu ce livre qui réserve beaucoup de surprises et je suis sur que l'histoire plaira à beaucoup. Une histoire qui se lit avec son cœur ! 

     

    Achetez ce livre avec Amazon !

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Les enfants qui mentent n'iront pas au paradisTitre: Les enfants qui mentent n'iront pas au paradis

    Auteur: Nicolas Rey

    Editeur: Au Diable Vauvert

    Parution: 14/01/2016

    Format: semi poche

    Nombre de pages: 162

    Prix: 14,50€

     

     

    Résumé de l'éditeur: 

    Gabriel, écrivain quadra précaire épuisé par l’amour et la vie, tombe amoureux de Catherine, institutrice de son fils et membre du Parti National…

    ​​

     

    Les enfants qui mentent n'iront pas au paradis

     

    Ce livre est un OVNI, dans le bon sens du terme. J'ai été propulsé dans ce livre et ballotté de toutes parts et je ne savais absolument pas à quoi m'attendre. 

    L'histoire déjà est très étrange à la fois romance et érotique, mais finalement j'ai envie de dire que c'est bien plus que ça. J'ai suivi Gabriel et j'ai été choqué, amusé, ému, mais surtout j'était incrédule. Je crois que ce sentiment, l'incrédulité, ne m'a pas lâché de tout le roman.

    Certains passages et scènes de sexe peuvent choqués, sont assez osés et surprenants. J'ai du mal à décrire ce que j'ai ressentis, peut-être du malaise. Je m'attendais absolument pas à autant d'humiliation, l'auteur va très loin. 

    Gabriel est un personnage bien humain, peut-être un peu trop, du coût je n'arrivais pas bien à le cerner et à le comprendre. Un homme très attachant, mais déroutant. 

    J'avais déjà lu un livre de Nicolas Rey, l'amour est déclaré. Je pensais que cela allait être le même style d'écriture, mais là encore ce fut une surprise. Nicolas bouscule les codes et il faut s'accrocher: les chapitres sont courts. Heureusement. 

    Ai -je bien aimé ? En tout cas, je n'ai pas détesté ma lecture, malgré les petites embûches. 

     

    Achetez ce livre avec Amazon !

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Titre : La parenthèse des anges

    Auteur : Mireille Rossi

    Éditeur : élan Sud

    Date de parution : 07/07/2011

    Format : 120 sur 210

    Nombre de pages : 118

    Prix : 13 €

     

     

     

    Résumé de l'éditeur :

    Il paraît que l’oubli des souffrances est une parenthèse accordée par les anges.

    De leurs deux ailes qui battent régulières la cadence et la vie, ils recouvrent un instant les mémoires blessées, les chagrins et les brumes qui naviguent en silence.

    ​​

     

     

     

    Au début du livre, j'étais très mitigée concernant sur son contenu. Ce journal intime est dédié à un homme, son mari, son fiancé, ... on ne sait pas.

    D'ailleurs, on ne sait pas grand chose sur cette femme et sur son histoire. Tout au long du livre, j'étais obnubilée par l'histoire de cette femme, j'avais soif d'en savoir plus. Je voulais savoir ce qui l'avait poussée à s'isoler au milieu de nul part durant 1 mois. Je voulais connaitre son histoire. 

    La fin approche très vite et je me dis que j'aurai la réponse à toutes mes questions, enfin ... Mais quelle révélation !! Je ne m'attendais pas à cette fin et pourtant après coup, j'ai eu quelques petits indices qui auraient pu me mettre la puce à l'oreille.  

    L'auteur, Mireille Rossi a une plume de poète. Tout dans son récit nous fait penser à la lecture d'un poème. Une écriture facile à lire, délicate et très féminine. Elle s'attarde sur les détails et les précisions qui parfois m'ont fait un peu perdre le fil  de ce qu'elle racontait. 

    Un livre étonnant et surprenant ... ! Ce qui est le plus déstabilisant c'est cette impression de lire un poème. Je n'étais pas vraiment à l'aise, mais la fin est juste sublime. J'ai adoré ! Un livre qui mérite finalement d'être lu.

     

    Achetez ce livre avec Amazon !

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • La ballade de Lila KTitre : La ballade de Lila K

    Auteur : Blandine Le Callet

    Édition : Stock

    Date de parution : 01/09/2010

    Format : Grand

    Nombre de pages : 354

    Prix : 21.85 €

     

     

    Résumé de l'éditeur : 

    La ballade de Lila K, c’est d’abord une voix : celle d’une jeune femme sensible et caustique, fragile et volontaire, qui raconte son histoire depuis le jour où des hommes en noir l’ont brutalement arrachée à sa mère, et conduite dans un Centre, mi-pensionnat mi-prison, où on l’a prise en charge. 

    Surdouée, asociale, polytraumatisée, Lila a tout oublié de sa vie antérieure. Elle n’a qu’une obsession : retrouver sa mère, et sa mémoire perdue. 

    Commence alors pour elle un chaotique apprentissage, au sein d’un univers étrangement décalé, où la sécurité semble désormais totalement assurée, mais où les livres n’ont plus droit de cité. 

    Au cours d’une enquête qui la mènera en marge de la légalité, Lila découvrira peu à peu son passé, et apprendra enfin ce qu’est devenue sa mère. Sa trajectoire croisera celle de nombreux personnages, parmi lesquels un maître érudit et provocateur, un éducateur aussi conventionnel que dévoué, une violoncelliste neurasthénique en mal d’enfant, une concierge vipérine, un jeune homme défiguré, un mystérieux bibliophile, un chat multicolore...

     

    La ballade de Lila K

     

     Ouf! Que dire de ce livre? Il y a tant d'émotions qui me viennent que je ne sais pas quoi penser ni que dire... Ce livre est perturbant et dérangeant. Je suis passée vraiment par des sentiments divers, mais rien de très joyeux : de la pitié, de la compassion, du dégoût, de l'incompréhension... J'ai été enfermée dans ces sentiments et à la lecture je me sentais vraiment bizarre. 

    Le prologue m'a donné envie de commencer ma lecture et d'en savoir plus et c'est rare que je ressente ça.

    Lila, l’héroïne de l'histoire,  est très captivante et étrange voir dérangeante. La personnalité de la jeune femme m'a complètement déroutée et je n'ai pas toujours su la comprendre. Tout tourne autour d'elle et de sa quête, ce qui m' a donné encore plus le sentiment de mal-être qu'elle ressent constamment. 

    Les personnages secondaires sont tout aussi fascinants et intéressants que Lila. Chacun a sa propre histoire, chacun au fond cache quelques chose. 

    Je pense que ce livre, qu'on n' aime pas ou qu'on l'adore, on n'en ressort pas indemne et on ne peut pas en ressortir sans rien ressentir. J'ai beaucoup aimé sa lecture et même le coté dérangeant du livre a été fascinant. Une bonne lecture vite lue que j'ai appréciée. 

     

    Achetez ce livre avec Amazon !

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique