• Le manipulateurTitre: Le manipulateur

    Auteur: John Grisham 

    Éditeur: Pocket 

    Parution: 15/05/2014

    Format: Poche

    Nombre de pages: 480

    Prix:  8.20€

     

    Résumé de l'éditeur:

    Pas de trace de lutte, pas d'empreinte, pas de témoin. Mais deux cadavres – ceux du juge Fawcett et de sa secrétaire, sommairement exécutés – et un coffre-fort vidé.

    Avec cette affaire, le FBI est sur les dents : sans aucun indice, l'enquête reste au point mort. Jusqu'à l'entrée en scène d'un détenu : Malcolm Bannister. Condamné pour un crime qu'il n'a pas commis, cet ancien avocat a tout perdu ; mais il a entre les mains une dernière carte à abattre pour se retrouver libre... et riche. Car il connaît l'identité du meurtrier, et son mobile...

    Le manipulateur

     C'est absolument le genre de livre que je fuie et malheureusement, je n'ai pas été au bout de ma lecture. 

    J'aime beaucoup les thriller, mais là je dois avouer que je me suis beaucoup ennuyée.L'auteur nous explique tout, nous décris tout, enfin on sait tout dans les moindres détails et je dois avouer que c'est long, voir très long. J'aime les histoires qui bougent et qui avancent. 

    Malcolm, notre personnage principal, nous raconte son passée, son présent et ses rêves de futurs. C'est à travers ses yeux qu'on évolue et franchement j'ai troué certains passages assez répétitifs. Je ne vois pas du tout où l'ont va ni pourquoi on y va. Le côté thriller n'a pas été assez prononcé et pourtant je me suis arrêtée a un peu plus de la moitié. 

    Malcolm est un homme très intelligent qui a plus d'un tour dans son sac. Il m'a l'air d'un mec bien, même si je pense qu'il mène le FBI en bateau. J'ai beaucoup aimé ce personnage avec ses blessures, son courage et sa détermination. 

    En bref: Un petit thriller que j'aurais voulu aimé, car le résumé était vraiment tentant. Je m'attendais à une histoire plus riches en action et rebondissements, tout ça et bien trop calme à mon goût. Ce sera pour la prochaine lecture, peut-être ...

     

    Achetez ce livre avec Amazon !

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • La cave aux poupéesTitre: La cave aux poupées

    Auteur: Magali Collet

    Editeur: Taurnada

    Parution: 19/03/2020

    Format: poche

    Nombre de pages: 224

    Prix: 9.99€

     

    Résumé de l'éditeur:

    Manon n'est pas une fille comme les autres, ça, elle le sait depuis son plus jeune âge.

    En effet, une fille normale ne passe pas ses journées à regarder la vraie vie à la télé.

    Une fille normale ne compte pas les jours qui la séparent de la prochaine raclée monumentale…

    Mais, par-dessus tout, une fille normale n'aide pas son père à garder une adolescente prisonnière dans la cave de la maison.

    La cave aux poupées

    Je vous préviens avec ce livre il faut s'accrocher, car c'est assez dure !

    L'histoire pourrait être à la une des journaux pour son côté sordide. J'ai lu ce livre en essayant de comprendre la psychologie de Manon et de son père, sans jamais comprendre. N'ayant pas peur du mot, c'est glauque, c'est effrayant et surtout on a aucune empathie pour les personnages. Ce livre nous rappelle qu'on ne peux pas comprendre les détraqués !

    " Le père " enlève des adolescentes entre 12 et 16 ans pour les montés, autrement dit pour les violés.  Ce type est un pédophile violent, sans aucun scrupule. Je n'ai pas détesté ce personnage, car on le voit à travers des yeux de Manon. " Le père " est vraiment un personnage abjecte qui n'hésite pas à utiliser sa fille pour ses besoins sexuelles, de la battre très violemment et de la traité comme une Cendrillon. J'ai eu de la peine pour elle. 

    Manon est plus complexe et je pense que c'est bien plus qu'une victime. Elle sait que toute la situation n'est pas normal, mais elle cautionne les actes de son père pour sa propre survie. Je ne sais pas si j'aurais ce courage. J'ai eu la sensation qu'elle était perturbée, que ça tournait pas forcément rond dans sa tête et cela expliquerait peut-être sa " double " personnalité. La jeune fille était parfois gentille avec les filles de la cave et à d'autres moments agressive. Manon est tiraillée par la peur de se faire battre par son père et ce qu'elle ressent beaucoup. J'ai eu un peu pitié d'elle et parfois j'avais aussi envie de la secouer, de lui dire regarde la sortie est juste là, sauve toi.

    L'histoire est assez simple et elle donne des frissons à cause des choses abjectes qui s'y passent. Impossible de comprendre le comment du pourquoi. Un peu comme un reportage, on a les faits, on connait un bout de l'histoire, mais il y a une part d'ombre qu'on ne saura jamais. C'est la vie de Manon, c'est son histoire qu'elle nous raconte et ce n'est absolument pas rose. Elle est prisonnière de sa maison, de son père et de sa vie, jusqu'à ce que Camille décide de parler. 

    L'auteur m'a embarqué avec elle dans son histoire et j'avoue très addictive. Le destin de ses personnages est vraiment intriguant. Elle a su me tenir en haleine du bout de sa plume légère et de son écriture très fluide, très agréable à lire et très facile. Je me suis laissée embarquer très facilement dans ce huit-clos vraiment particulier. 

    En bref: " La cave aux poupées " est un roman assez dur avec des personnages complexes, traumatisés et fragilisés. Un père tout puissant et psychologiquement instable, violent et pédophile. C'est une histoire d'incestes, de viols, de meurtres et surtout d'une vie sous la peur des coups. 

     

    Achetez ce livre avec Amazon !

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • La seconde vie de Rachel BakerTitre: La seconde vie de Rachel Baker

    Auteur: Lucie Brémeault

    Éditeur: Plon

    Parution: 06/02/2020

    Format: Semi-poche

    Nombre de page: 320

    Prix: 18.90€

     

    Résumé de l'éditeur:

    Rachel Baker est serveuse dans un diner perdu au fin fond de l'Alabama. Un soir parmi tant d'autres, trois hommes armés font irruption dans le restaurant et assassinent tous les clients, la laissant seule au milieu du carnage. Traumatisée, Rachel survit, à la dérive. Ses choix l'amèneront à croiser le chemin de Follers, flic bourru et sans illusions, mais aussi celui de femmes fortes qui marqueront sa vie à tout jamais.

    La seconde vie de Rachel Baker

    J'ai énormément aimer ce livre et je l'ai lu vraiment très vite, car j'étais complètement prise entre ses pages. 

    L'histoire démarre tragiquement et il est impossible de rester de marbre face à l'horreur qui entoure notre héroïne, Rachel. Elle est la seule survivante d'une boucherie sans nom qui va la laisser traumatisé. Je n'ai pas eu de peine pour elle, je voulais plutôt lui transmettre de la force et du courage dans ces premiers instants insoutenables. Après ce choc traumatique et tout ce qu'il va s'en découler, l'histoire laisse place à quelque chose de différent, de plus posée.

    Rachel va vivre quelque chose qu'on souhaite à personne, la prison. J'ai découvert ce monde carcéral remplit de femmes de toutes horizons, avec toutes des histoires différentes et parfois touchantes. Notre héroïne va apprendre à se construire à travers ses murs et à travers ses rencontres. Ce n'est pas la partie de l'histoire que j'ai le plus aimé, même si c'est la majorité du roman.

    Ce livre m'a fait vivre une histoire particulière où on garde espoir, même si parfois ce n'est que désillusion. J'ai beaucoup aimé suivre Rachel dans sa vie complètement chamboulé, piétinée et réduite à plus rien. 

    Rachel est une jeune femme touchante, fragile et forte à la fois. Je n'ai pas eu envie de la prendre sous mon aile, mais plutôt envie de l'encourager et de la soutenir. J'ai beaucoup aimé ce personnage qui révèle la force que chacun peut trouver en lui-même. Follers est un homme sensible qui va être là pour soutenir Rachel. J'aurais vraiment voulu qu'il soit plus présent et qu'on en apprenne davantage sur lui. Je suis sûre que c'est un homme que j'aurais beaucoup aimé. 

    C'est le premier livre de l'auteur et je dois avoué que c'est pas mal du tout. Son écriture et très fluide et elle est très addictive. Un vrai plaisir à lire. 

    En bref: Ce roman est très émouvant et aussi plein espoir. Une histoire qui pourrait faire la une des journaux pour son réalisme. Des personnes attachants et des destins chamboulées. A découvrir sans hésitation !

     

    Achetez ce livre avec Amazon !

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Une affaire pour le commissaire Bombardier- Dédicace sans auteure Titre: Une affaire pour le commissaire Bombardier- Dédicace sans auteure 

    Auteur: Catherine Secq

    Éditeur: Auto-Editer 

    Parution: 27/12/19

    Format: Semi-poche

    Nombre de pages: 242

    Prix: 14,90€

     

    Résumé de l'éditeur:

    Perdre son auteur, lorsqu'on est le personnage principal d'un roman, moi aussi je croyais que cela n'arrivait... que dans les films. Imaginez ma surprise quand j'apprends que Catherine Secq a disparu. Oui, oui... DISPARU ! Vous avez bien lu. Alors là, sans hésiter, je fonce à sa recherche et je plonge, tête la première, dans les sombres arcanes du monde de l'édition, le fameux « sérail », comme le surnomment les écrivains. J'ai la ferme intention de la retrouver, coûte que coûte, et j'espère, vivante. Cette enquête inattendue sera aussi, pour moi, l'occasion de découvrir les charmes de la gendarmerie (et des gendarmes) et du vignoble de Gaillac. Polar et pinard, ce mariage va me plaire !

    Une affaire pour le commissaire Bombardier- Dédicace sans auteure  

    Je suis vraiment très heureuse d'avoir reçu cette nouvelle affaire du commissaire Josiane Bombardier. J'ai beaucoup aimé lire ce tome, mais je dois avouer que c'est celui qu'il m'a le moins séduit de la série, il faut bien qu'il y en est un. Voici ce que j'ai pensé de l'histoire:

    Tout d'abord, j'ai trouvé ça vraiment innovant et audacieux de s'être mis dans son propre livre. Catherine Secq est l'auteur de ce livre, mais également l'auteur disparue dans l'histoire. J'ai trouvé ça vraiment amusant et j'avais hâte de lire l'enquête de la commissaire. Ce point  de vue là m'a beaucoup séduite. Les liens qui relient Catherine et notre enquêtrice est évident et m'a tiré un sourire de connivence. Tout est fictif, mais je me suis quand même demandée s'il y avait une part de vérité dans les traits de caractère de notre auteur, des anecdotes de sa vie ... il s'avère que non vu la note de fin.

    Ensuite, je pense que ce livre a été moins axé sur l'enquête et de la commissaire. Je ne sais pas si c'est le faite que Josiane ne soit pas sur son territoire ou si ce tome est une sorte de pont entre le précédent et le suivant. Ce n'est pas un défaut, c'est plutôt un style différent, plus reposant et divertissant. Ce qui me mène au deuxième bon point, le paysage. Catherine nous décrit un paysage agréable, un petit village où il fait bon vivre. C'est agréable de ce balader dans les rues de  Montbriard qui m'ont rappelé les petits villages de ma région. 

    Puis, l'ambiance général du livre est succulente. Un salon qui mélange littérature et vin, mais quel bon idée originale. J'ai beaucoup aimé, surtout que cela pourrait se passer proche de chez moi. Encore une fois Catherine a su me séduire par cette proximité et une ambiance familière. 

    Enfin, j'ai passé un très agréable moment avec ce livre que j'ai lu très vite et très facilement. L'enquête n'a pas été aussi présente que je le souhaiterais, mais j'ai beaucoup aimé le paysage qui me rappelle ma Bourgogne. 

    Les personnages à présent. Paul Holo m'a manqué dans ce tome, même s'il est là par intermittence. Il n'est pas au coté de notre enquêtrice, mais cela ne l'empêche pas de la soutenir et de l'aider dans son enquête. C'est un personnage que j'aime beaucoup et j'espère qu'il sera plus présent dans le prochain tome. Josiane Bombardier est une femme toujours aussi droite dans ses bottes, mais j'ai l'impression que sa carapace commence légèrement à se fendiller, enfin je l'espère. J'aime également beaucoup cette bout de femme que je trouve vraiment attachante. 

    En bref: Catherine Secq a su me séduire une nouvelle fois, même si ce tome ne sera pas mon préféré. J'ai vraiment hâte de découvrir la prochaine enquête de ma commissaire préféré. 

     

    Retour au tome 3

    Achetez ce livre avec Amazon !

     

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  • Trente secondes avant de mourir Titre: 30 secondes avant de mourir

    Auteur: Sébastien Theveny

    Éditeur: Auto-édité

    Parution: 05/06/2018

    Format: semi-poche

    Nombre de pages: 325

    Prix: 17€

     

    Résumé de l'éditeur: 

    Pour que des vies basculent, il suffit parfois d’une seconde.New York, 2018.Assis dans une salle d’embarquement de l’aéroport de La Guardia, Tom Brady observe les autres passagers, autant d’anonymes ignorant tout de son terrible Thanksgiving 2015. Impossible d’oublier ce fameux jeudi ! Une journée noire, agitée, tendue, qui cache d’effroyables secrets mais aussi une vérité glaçante, dérangeante, dont les racines puisent bien plus loin dans le passé…À cet instant, Tom est loin d’imaginer qu’il ne lui reste que trente secondes avant de mourir.

    Trente secondes avant de mourir

    J'ai été doublement déçu par ce livre et finalement j'en ressors plutôt triste. 

    Je suis déçue d'une première part, car c'est un auteur que j'avais très envie de découvrir. Ces livres me tentaient pas mal et j'étais vraiment curieuse d'en savoir plus. De plus, j'avais rencontré l'auteur qui avait  fini de me convaincre, sans mal, pour ce roman. 

    D'une seconde part, j'ai raté le rendez-vous avec ce livre. Beaucoup trop de choses m'ont déstabilisé et m'ont perdu. Commençons tout d'abord par le début. L'histoire commence plutôt bien et je suis tout de suite attachée à ce personnage un peu particulier qu'est Tom. Ensuite, tout part de travers avec les sauts en arrière avec les différents personnages, c'est une histoire dans une histoire et à la fin on m'a perdu. Pourtant l'auteur prends son temps avec chacun d'eux, mais cela n'a pas été suffisant, car plus on avance dans le livre et plus il y a de personnages. 

    Je poursuis ma lecture, je m'accroche tant bien que mal, mais je veux savoir ce que nous réserve la fin. J'y commence à y voir plus claire, les destins qui sont liées- croisées, tout à un sens. Enfin, c'est ce que je croyais, car à un moment je ne sais pas ce qui se passe mais on me perds de nouveau. Je décide donc d'abandonnée là ma lecture assidue et je finis le livre en diagonal. 

    Je n'ai pas été emporté par ma lecture, je n'ai pas retrouvé le dynamisme attendue, peut-être que tous ces sauts en arrière l'a ralentis, je ne saurais dire. J'aurais vraiment voulu aimé ce livre, mais voilà ça ne l'a pas fait. Je tenterai peut-être avec un autre livre de l'auteur. 

    En bref: Un thriller qui avait tout pour me plaire, mais qui m'a complètement perdu. Je pense que chacun se fera une opinion et je suis sûre qu'il plaira à beaucoup d'entre vous ! 

     

    Achetez ce livre avec Amazon !

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique