• La perle de l'EstTitre: La perle de l'Est

    Auteur: Gérard Georges 

    Éditeur: Ramsay

    Parution:19/09/2019

    Format: Semi-poche

    Nombre de pages: 288

    Prix: 19€

     

    Résumé de l'éditeur:

    En ce matin de novembre 1996, en Auvergne, le téléphone sonne chez Marcellin Latour : c’est la gendarmerie de Saint-Pierre-sur-Dorette qui recherche une  jeune femme, originaire d’Europe de l’Est. Elle aurait été aperçue aux abords de la maison de Marcellin.

    Le veuf, un peu bourru et un peu réac, ancien professeur de Lettres, découvre la jeune polonaise cachée dans sa grange. Quel choc ! La jeune réfugiée prénommée Maryla, ressemble à son épouse Mariette, décédée il y a une vingtaine d’années ! Un dilemme se pose alors à Marcellin : quelle décision doit-il prendre, sachant qu’elle est activement recherchée par la gendarmerie ? Et, d’ailleurs, pourquoi est-elle recherchée ? Qu’a-t-elle commis de tellement répréhensible ?

    La perle de l'Est

     Ce livre n'a pas été un grand succès et en même temps, je pense qu'il pourra plaire à beaucoup d'entre vous. 

    Commençons par la couverture qui n'a absolument pas pu séduire mon cœur. L'illustration est sur un bandeau détachable et cela me déplaît fortement. Ce bandeau, je le retire systématiquement de mes livres et du coût pour celui-ci ça me fait une couverture toute rouge. Cela ne donne pas forcément envie d'ouvrir le livre. Dommage ! 

    Prenez votre plaid et une bonne tasse de thé, car dans ce livre il fait froid, vraiment froid. Direction pour la Pologne et l'Auvergne ! Si j'ai pu me fondre dans cette ambiance hivernal et politique, je n'ai malheureusement pas accroché à l'intrigue. Pourtant, il faut avouer que cette belle polonaise est énigmatique, mais cela n'a pas suffit. Marcellin va l’accueillir chez lui, malgré la gendarmerie qui la recherche activement, mais ça ne suffit toujours pas à m'accrocher. Je suis restée en retrait et je n'ai pas réussi à me sentir concerné par ce qui se passait sous mes yeux. J'étais là face à ce Marcellin bousculé par ces émotions et Maryla qui tente de raconte son histoire, mais je n'arrivais pas à ressentir le moindre sentiment.

    Marcellin est un vieux monsieur bourru, veuf et vraiment attachant. Je l'ai senti sincère, honnête et fragilisé par son vécu. J'aurais tellement voulu vivre cette histoire avec lui, mais non je n'ai pas pu. Maryla est trop mystérieuse et opaque pour que je m'attache à elle. Je n'ai que des soupçons concernant ce personnage et rien de positif. 

    Difficulté supplémentaire, Maryla raconte son passée en Pologne, donc beaucoup de noms de villes, prénoms et noms de personnages Polonais et je dois avouer que ce n'est absolument pas facile à déchiffrer. J'ai eu beaucoup de mal à les lire et je butais beaucoup sur ses mots. D'habitude je passe pas dessus, mais là ... ça m'accrochais et me coinçais. J'ai trouvé cette complication vraiment désagréable.

    En bref: Un livre qui n'a pas su me retenir et que je n'ai pas su finir. J'ai réussi à lire un peu plus de la moitié, mais je n'arrivais vraiment pas à entrer dans cette histoire et à me sentir concerner. La difficulté de la langue Polonaise et le manque d'attachement aux personnages m'ont décrocher totalement. L'histoire et ni bonne ni mauvaise, chacun y fera son propre opinion. 

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    7 commentaires
  • Bon à rienTitre: Bon à rien

    Auteur: Natalie David-Weill

    Éditeur: mon poche

    Format: poche

    Parution: 19/09/19

    Nombre de pages: 408

    Prix: 8.20€

     

    Résumé de l'éditeur: 

    C’est la rentrée dans cette famille parisienne sans histoire. Après un été boosté aux «cahiers de vacances», Félix, le petit, entre en 6e    dans un nouveau collège, et c’est tout l’équilibre familial qui peu à peu se lézarde. Car Félix est très très mauvais élève... Cela insupporte son père, horripile sa soeur aînée, et panique complètement sa mère ! Lorsque le 2e trimestre débute, chaque membre de la famille est au bord de la crise de nerfs, et dans cette cacophonie où personne n’arrive plus à se parler, c’est presque Félix, paradoxalement, qui semble le plus zen…Rythmé par les trois trimestres de l’année scolaire, ce roman explore avec une autodérision salvatrice et beaucoup d’humour un sujet source d’insomnies et de zizanie pour de nombreux parents : l’angoisse de voir sa progéniture échouer à l’école et tous les excès auxquels cette angoisse mène. On s’y croirait !

    Bon à rien

     Je pense que ma chronique va être vraiment courte, car je suis passée à côté de se livre, mais alors je suis passée vraiment très très loin. 

    Je m'attendais à une histoire de cancre et quelque chose de léger, peut-être même de décalé. Ce n'est pas vraiment ce que j'ai eu, même si je dois avouer que tout est surréaliste dans cette famille. C'est sûr, ils sont étranges, même complètement bizarres, mais pas drôles. Je pense que les situations sont trop crédibles pour en rire. 

    Les personnages sont humains et à part pour Félix, je me suis attachée à eux. Les parents sont démunies face à cette situation et chacun réagis à sa manière. Je me suis retrouvée un peu dans les réaction du père et un peu dans celles de la mère. Difficile de les détester ou de me moquer d'eux. Avoir un enfant " cancre ", n'est pas forcément simple quand on veut qu'il réussisse. J'ai cette chance que mes enfants sont bons élèves, mais j'imagine bien le désarrois de ces parents. 

    En bref: Je me suis trompée sur le compte de ce livre, tant pis pour moi. Je ne pourrais pas vous dire qu'il est mauvais ou bon, car je m'attendais à autre chose. A vous de vous faire votre propre opinion !

     

    Achetez ce livre avec Amazon !

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    7 commentaires
  • Tout le monde connaît LolaTitre: Tout le monde connaît Lola

    Auteur: Jonathan Mazo

    Éditeur: Incartade(s)

    Parution: 14/05/2019

    Format: Semi-poche

    Nombre de pages: 250

    Prix: 14,90€

     

    Résumé de l'éditeur:

    À la suite d'une rupture dont il ne parvient pas à se remettre, David noie son chagrin entre les quatre murs de son appartement parisien. Un soir, alors qu'il broie du noir, une sublime italienne prénommée Lola surgit dans son salon. Il ne l'a jamais vue mais tout porte à croire qu'ils vivent ensemble depuis plusieurs mois. Aurait-il perdu la raison ? Lorsqu'il se décide à en parler autour de lui, tout le monde semble connaître Lola. Et si le destin s'était décidé à lui prêter main-forte dans sa quête de l'âme sœur ?

    Tout le monde connaît Lola

     Cela va être très très très compliqué de vous parler de ce roman, car c'est le genre de livre que d'habitude j'aime beaucoup, mais il y avait des petits bémols qui m'ont fait lâcher l'histoire.

    Au dos, du livre on nous le décrit comme " Une comédie atypique, mêlée à de purs moments de poésie " et pour le coût, je ne suis pas totalement d'accord. Je vais commencer par le début, David subit une rupture et il nous raconte son quotidien. Je dois avouer que les 40 premières pages ne m'ont pas emballé du tout. Je n'ai absolument pas adhéré au caractère du jeune homme. 

    Ensuite, Lola rentre en scène et je dois avouer que David a le don pour faire n'importe quoi et ce mettre dans des situations assez amusantes. Si cette partie m'a tiré un sourire, je ne peux pas dire non plus que je me suis amusée, malheureusement. J'étais intriguée de comment la jeune femme est arrivée là et je me suis demandée si ce n'était pas une épreuve ou un rêve que vivait notre personnage principal. 

    J'aurais pu continuer à le lire, mais j'ai du arrêter, car je n'ai pas su m'accrocher. Je lisais tout en décrochant et ne comprenait pas ce que nous raconter certain passage. C'est David qui nous raconte tout ça et pour moi tout n'était pas claire dans son esprit pour qu'il nous le raconte. Peut-être que c'est tout simplement moi qui avait complètement décroché. 

    J'arrête donc ma lecture au chapitre 16, un peu déçu, car je suis sûre que cela aurait pu coller entre ce livre et moi. Je ne prenais plus assez de plaisir pour poursuivre. 

    En bref: Un livre qui a toutes les qualités pour plaire. Je n'ai pas su apprécier cette histoire pour plusieurs raisons, mais je pense que vous devriez le lire pour vous faire votre propre opinion. 

     

    Achetez ce livre avec Amazon !

     

    Partager via Gmail Pin It

    5 commentaires
  • Aux douceurs du tempsTitre: Aux douceurs du temps 

    Auteur:  Véronique Chauvy 

    Éditeur: De Borée

    Parution: 14/03/2019

    Format: Grand

    Nombre de pages: 341

    Prix:19,90€

     

    Résumé de l'éditeur:

    Avril 1892. Lorsque Juliette apprend qu'elle est l'héritière d'une confiserie à Clermont-Ferrand léguée par un oncle dont elle n'a jamais entendu parler, elle comprend que cette nouvelle va changer son destin. La jeune fille aux origines modestes n'aurait jamais pu imaginer devenir un jour elle-même "confiseuse". Mais est-ce un métier pour une femme ? Saura-t-elle remettre à flot ce petit commerce et égaler la réputation des plus grands artisans de la ville ? Qui est cet oncle mystérieux et pourquoi l'a-t-il choisie, elle ? Va-t-elle relever le défi et tenter sa chance ? Happée par la curiosité, Juliette accepte de visiter cette boutique si bien nommée Aux Douceurs du temps... Malgré l'interdiction de son père et les manigances de ceux pour qui elle représente une future concurrente, sa décision est prise : elle sera "confiseuse"!

    Aux douceurs du temps

    Je suis plutôt mitigée par ce livre et pourtant c'était bien parti. 

    L'histoire est super sympa ! Nous sommes en 1892  et Juliette va accepter un héritage qu'une femme ne devrait pas accepter pour l'époque: Une confiserie ! J'ai beaucoup aimé le parcours de notre héroïne et j'étais vraiment absorbée par son combat. Ce roman ce veut engagé pour la cause des femmes et leurs droits. J'ai également énormément apprécié ce point qui résonne en moi. Je ne suis pas féministe, mais le droit des femmes me tient à cœur ainsi que la parité des genres. Juliette va bousculer les confessions et défendre ses idées et idéaux avec beaucoup d'ardeur. Je n'ai pas toujours été d'accord avec elle, mais ça été avec plaisir de la voir les défendre. 

    Malheureusement, le côté politique de l'histoire de l'époque prends vite le dessus. C'est à ce moment-là que ma lecture a été difficile et que j'ai commencé à décrocher. L'histoire pointe avec force ceux qui souhaite la séparation de l'état avec le clergé et ceux qui ne veulent pas que la situation change. J'ai trouvé ça dommage ! J'aurais aimé que le texte reste léger et se concentre sur Juliette, son couple, ses problèmes avec la confiserie, son père ...

    Juliette est une combattante et elle est très courageuse. Elle force le respect, malgré ses convictions que je ne partage pas toujours. J'ai beaucoup aimé aussi Rodolphe, le libraire d'à côté. Il est gentil, rêveur, toujours de bons conseils pour Juliette, malgré des convictions qui  sont à l'opposé de son amie.

     En bref: Une histoire que j'aurais aimé plus légère, mais qui reste très plaisante à lire. Je vous laisse le soin de découvrir ce livre pour vous faire votre avis. 

     

    Achetez ce livre avec Amazon !

     

    Partager via Gmail Pin It

    6 commentaires
  • Guérie par la maladieTitre: Guérie par la maladie

    Auteur: Florence Dauphin

    Éditeur: Auto-édité

    Parution: 31/03/2019

    Format: Poche

    Nombre de pages: 86

    Prix: 8,50€

     

    Résumé de l'auteur:

    « Toc toc »a dit la maladie «Pas maintenant »lui ai-je dit «Je dois te parler »a t-elle insisté «Je suis occupée »lui ai-je rétorqué «Je suis venue te guérir »se presse t-elle de me dire «Une maladie ne guérit pas ! » « Je vais entrer et tu verras … »Des démons endormis, une maladie qui vous réveille. Une thérapie par la confrontation intérieure de deux épreuves distinctes. Un ouragan corporel et psychologique.J’ai guéri parce-que je suis tombée malade…

    Guérie par la maladie

    Un petit livre sans prétention qui nous ais délivré un peu comme une confidence. 

    Florence Dauphin, l'auteur, nous raconte l'histoire de cette femme qui ait prisonnière de son corps. Elle est atteinte d'une maladie qui ne se voit pas, mais qui est handicapante. Cette état va surgir dans sa vie et elle va devoir composé avec. Dit comme ça, c'est un peu insensible, mais ce livre n'en manque pas. 

    J'ai lu ce livre presque d'une traite, la vie de cette femme, cette souffrance qu'elle vit au quotidien m'a happé par sa tragédie. Elle nous la rencontre, comme une confidence à une amie qu'elle n'aurait pas vu depuis des années. Je me suis sentie touchée et compatissante envers elle. 

    J'ai été émue et j'ai beaucoup appris de ce personnage. Cette femme pourrait s'apitoyer sur son sort et se murer dans la maladie, mais elle a une telle force, un tel courage qu'il est évident qu'on a que de l'admiration pour elle. J'ai lu des clefs de vie qu'elle s'efforce à suivre et cela m'a donné envie de prendre exemple. Cette femme aspire le respect par toutes ses épreuves qu'elle a traversé. 

    Il y a aussi une deuxième facette à cette histoire qui se mêle à la première. Je l'ai trouvé plus abstraire, rien n'est dit tout est sous entendue et du coût j'ai été moins touché par ce drame. Notre héroïne vit avec ses démons qu'elle essaie de " maîtriser " et son état d'esprit face à la maladie va l'aider à s'en débarrasser. 

    Je tiens à remercier Florence pour l'envois de son livre et la confiance qu'elle a mis une nouvelle fois en moi. Merci à elle pour ces émotions que j'ai ressentis et la prise de conscience que j'ai pris sur plein de petites choses. Merci !

    En bref: Un tout petit livre qui n'a rien de petit par les émotions qui nous fait vivre. Une histoire simple qui nous faire prendre conscience un peu plus d'une facette que peut prendre l'handicap. A découvrir ! 

     

     Achetez ce livre avec Amazon !

     

    Partager via Gmail Pin It

    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique