• En direct de la morgue - Chronique d'un médecin légisteTitre: En direct de la morgue

    Auteur: Michel Sapanet

    Éditeur: Plon

    Parution: 23/01/2020

    Format: Grand

    Nombre de pages: 312

    Prix: 19.90€

     

    Résumé de l'éditeur:

    Un chef d'entreprise pendu avec une balle dans la tête, une femme en tenue affriolante étranglée dans ses toilettes, un mort sans visage près d'une voie ferrée, un marginal suriné soixante-seize fois avant d'être incendié... La table d'autopsie du docteur Sapanet, au CHU de Poitiers, ne désemplit pas. Chaque année, son équipe d'experts traite plus de 450 dossiers de morts suspectes ou criminelles à la demande de la justice.

    En direct de la morgue - Chronique d'un médecin légiste

     Un livre en demi-teinte pour moi.

    Ce livre se découpe en anecdotes. C'est une immersion à la morgue, au plus prêt du médecin légiste. J'ai beaucoup aimé ce point, car c'est un métier qu'on connait trop peu. A travers ces histoires, on découvre et on apprends. Les histoires sont toutes différentes les unes des autres et j'ai été très heureuse de les découvrir. 

    Je m'attendais à un livre amusant et plutôt drôle, malheureusement ça n'a pas été le cas. A chaque fin, je me disais "Et ? C'est tout" ?". Il me manquait quelque chose la chute de l'histoire m'est restée inaccessible. J'avais la désagréable sensation qu'il n'y avait que l'auteur qui pouvait comprendre ce qui était insolite ou amusant.

    L'auteur a une plume agréable à lire et j'ai pris plaisir à découvrir son métier à travers ses histoires.

    En Bref: Un livre sympa à découvrir, même si je n'ai pas été adepte de l'humour. 

     

    Achetez ce livre avec Amazon !

     

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  • Que tu sois elle ou lui, je t'aime !Titre: Que tu sois elle ou lui, je t'aime ! 

    Auteur: Philippe Frot

    Éditeur: Auto-édité

    Parution:03/09/2019

    Format: semi-poche

    Nombre de pages: 232

    Prix:17€

     

    Résumé de l'éditeur:

    Antoine Hatier, écrivain au succès grandissant vit en couple avec Pauline. Ils coulent des jours heureux jusqu'au jour où Pauline lui avoue qu'elle ne se supporte plus dans son corps de femme. Antoine pourra-t-il accepter ce changement ?

    Que tu sois elle ou lui, je t'aime !

    Je ne sais pas comment écrire cette chronique, car tout ce que je reproche à ce livre, c'est un ressenti très personnel. Je vais donc ne pas m'étaler pour que ce livre rencontre le plus de personne possible, malgré mon avis plutôt mitigé. 

    Tout d'abord, l'histoire est complètement insolite. Je dois avouer que c'est la première fois que je lis une histoire de ce genre. Elle parle d'un sujet qui peut-être tabou, le changement de " corps ". J'ai été beaucoup surprise par ce livre, parfois émue et touchée et j'ai même souris. L'histoire n'est pas mauvaise et l'idée est bonne. 

    Ensuite les personnages, Antoine et Pauline. Au première page du livre, je m'attendais à un couple ayant la trentaine, pas plus. Et bien pas du tout c'est un couple qui a 50 ans et là j'avoue que ça m'a un peu géné, car j'ai trouvé un décalage entre l'histoire et leur âge. C'est trop surprenant ! Antoine est un auteur qui connait enfin le succès et on s'attache assez vite à lui. Pauline est assez déstabilisante et je n'ai pas toujours compris ses réactions. C'est un couple très attachant que j'ai aimé suivre à travers les pages. 

    L'écriture de l'auteur est assez particulière. Il a un vocabulaire riche, c'est certain, mais j'ai trouvé qu'il l'utilisait parfois maladroitement. Son écriture reste très facile à lire et j'ai lu ce roman très vite. 

    En bref: Une bonne histoire sur un thème que je ne rencontre pas tous les jours. Avec ce livre, je suis sortie de mes sentiers battues et cela n'a pas été une grosse réussite. Je le conseille surtout aux personnes qui lisent des autobiographies ou des biographies. 

     

    Achetez ce livre avec Amazon !

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  • Des nouvelles du métroTitre: Des nouvelles du métro

    Auteur: Jacques Villiers

    Éditeur: Auto édité

    Parution: 19/08/2019

    Format: poche

    Nombre de pages: 63

    Prix:3.99€

     

    Résumé de l'éditeur:

    Un projet de recueil de nouvelles fantastiques où les bateaux ont leur cap, les rues ont leur histoire et les rats payent leur loyer.Les mots ont une adresse, la maladie un plan de carrière, l'argent est gréviste , le temps en crise d'ado et l'Infini têtu.

    Des nouvelles du métro

    Un petit livre parfait pour tous les citadins qui prennent les transports en commun. 

    Je suis à la campagne et je vous rassure que j'ai quand même bien apprécié ce petit livre. Je pense qu'il est parfait pour ceux qui prennent les transports en commun, car les histoires sont courtes et le livre est vraiment petit et fin. Il se glisse vraiment très facilement dans un sac et ne pèse trois fois rien. 

    Les petites histoires sont de toutes sortes: fantastique, poème, humoristique ... de quoi passer un bon moment. Je ne vais pas vous parler des 10 petites histoires, mais de ma préférée: 4- " Le temps qui fait sa crise d'ado ". Cette histoire a été écrite spécialement pour moi, car je l'ai beaucoup aimé. Elle réuni tous les ingrédients que j'aime: la mythologie avec Chronos, de l'humour, car ça se passe au toilette et on ne peut que s’interroger sur le temps. L'histoire est simple, efficace, je l'ai lu et j'ai eu un sourire aux lèvres. Chronos ne se sent pas assez considéré et il va piquer une crise à ses parents, c'est trop drôle ! 

    Les textes sont bien écrits et j'ai apprécié leur lecture. 

    En bref: Des histoires toutes différentes pour nous faire passer un très bon moment sur son canapé ou dans les transports. A embarquer partout ! 

     

    Achetez ce livre avec Amazon !

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • La perle de l'EstTitre: La perle de l'Est

    Auteur: Gérard Georges 

    Éditeur: Ramsay

    Parution:19/09/2019

    Format: Semi-poche

    Nombre de pages: 288

    Prix: 19€

     

    Résumé de l'éditeur:

    En ce matin de novembre 1996, en Auvergne, le téléphone sonne chez Marcellin Latour : c’est la gendarmerie de Saint-Pierre-sur-Dorette qui recherche une  jeune femme, originaire d’Europe de l’Est. Elle aurait été aperçue aux abords de la maison de Marcellin.

    Le veuf, un peu bourru et un peu réac, ancien professeur de Lettres, découvre la jeune polonaise cachée dans sa grange. Quel choc ! La jeune réfugiée prénommée Maryla, ressemble à son épouse Mariette, décédée il y a une vingtaine d’années ! Un dilemme se pose alors à Marcellin : quelle décision doit-il prendre, sachant qu’elle est activement recherchée par la gendarmerie ? Et, d’ailleurs, pourquoi est-elle recherchée ? Qu’a-t-elle commis de tellement répréhensible ?

    La perle de l'Est

     Ce livre n'a pas été un grand succès et en même temps, je pense qu'il pourra plaire à beaucoup d'entre vous. 

    Commençons par la couverture qui n'a absolument pas pu séduire mon cœur. L'illustration est sur un bandeau détachable et cela me déplaît fortement. Ce bandeau, je le retire systématiquement de mes livres et du coût pour celui-ci ça me fait une couverture toute rouge. Cela ne donne pas forcément envie d'ouvrir le livre. Dommage ! 

    Prenez votre plaid et une bonne tasse de thé, car dans ce livre il fait froid, vraiment froid. Direction pour la Pologne et l'Auvergne ! Si j'ai pu me fondre dans cette ambiance hivernal et politique, je n'ai malheureusement pas accroché à l'intrigue. Pourtant, il faut avouer que cette belle polonaise est énigmatique, mais cela n'a pas suffit. Marcellin va l’accueillir chez lui, malgré la gendarmerie qui la recherche activement, mais ça ne suffit toujours pas à m'accrocher. Je suis restée en retrait et je n'ai pas réussi à me sentir concerné par ce qui se passait sous mes yeux. J'étais là face à ce Marcellin bousculé par ces émotions et Maryla qui tente de raconte son histoire, mais je n'arrivais pas à ressentir le moindre sentiment.

    Marcellin est un vieux monsieur bourru, veuf et vraiment attachant. Je l'ai senti sincère, honnête et fragilisé par son vécu. J'aurais tellement voulu vivre cette histoire avec lui, mais non je n'ai pas pu. Maryla est trop mystérieuse et opaque pour que je m'attache à elle. Je n'ai que des soupçons concernant ce personnage et rien de positif. 

    Difficulté supplémentaire, Maryla raconte son passée en Pologne, donc beaucoup de noms de villes, prénoms et noms de personnages Polonais et je dois avouer que ce n'est absolument pas facile à déchiffrer. J'ai eu beaucoup de mal à les lire et je butais beaucoup sur ses mots. D'habitude je passe pas dessus, mais là ... ça m'accrochais et me coinçais. J'ai trouvé cette complication vraiment désagréable.

    En bref: Un livre qui n'a pas su me retenir et que je n'ai pas su finir. J'ai réussi à lire un peu plus de la moitié, mais je n'arrivais vraiment pas à entrer dans cette histoire et à me sentir concerner. La difficulté de la langue Polonaise et le manque d'attachement aux personnages m'ont décrocher totalement. L'histoire et ni bonne ni mauvaise, chacun y fera son propre opinion. 

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    7 commentaires
  • Bon à rienTitre: Bon à rien

    Auteur: Natalie David-Weill

    Éditeur: mon poche

    Format: poche

    Parution: 19/09/19

    Nombre de pages: 408

    Prix: 8.20€

     

    Résumé de l'éditeur: 

    C’est la rentrée dans cette famille parisienne sans histoire. Après un été boosté aux «cahiers de vacances», Félix, le petit, entre en 6e    dans un nouveau collège, et c’est tout l’équilibre familial qui peu à peu se lézarde. Car Félix est très très mauvais élève... Cela insupporte son père, horripile sa soeur aînée, et panique complètement sa mère ! Lorsque le 2e trimestre débute, chaque membre de la famille est au bord de la crise de nerfs, et dans cette cacophonie où personne n’arrive plus à se parler, c’est presque Félix, paradoxalement, qui semble le plus zen…Rythmé par les trois trimestres de l’année scolaire, ce roman explore avec une autodérision salvatrice et beaucoup d’humour un sujet source d’insomnies et de zizanie pour de nombreux parents : l’angoisse de voir sa progéniture échouer à l’école et tous les excès auxquels cette angoisse mène. On s’y croirait !

    Bon à rien

     Je pense que ma chronique va être vraiment courte, car je suis passée à côté de se livre, mais alors je suis passée vraiment très très loin. 

    Je m'attendais à une histoire de cancre et quelque chose de léger, peut-être même de décalé. Ce n'est pas vraiment ce que j'ai eu, même si je dois avouer que tout est surréaliste dans cette famille. C'est sûr, ils sont étranges, même complètement bizarres, mais pas drôles. Je pense que les situations sont trop crédibles pour en rire. 

    Les personnages sont humains et à part pour Félix, je me suis attachée à eux. Les parents sont démunies face à cette situation et chacun réagis à sa manière. Je me suis retrouvée un peu dans les réaction du père et un peu dans celles de la mère. Difficile de les détester ou de me moquer d'eux. Avoir un enfant " cancre ", n'est pas forcément simple quand on veut qu'il réussisse. J'ai cette chance que mes enfants sont bons élèves, mais j'imagine bien le désarrois de ces parents. 

    En bref: Je me suis trompée sur le compte de ce livre, tant pis pour moi. Je ne pourrais pas vous dire qu'il est mauvais ou bon, car je m'attendais à autre chose. A vous de vous faire votre propre opinion !

     

    Achetez ce livre avec Amazon !

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique